Management à la con . com

Assortiment d'anecdotes et de comportements professionnels vécus, exemplaires et édifiants.



Anti-méthodologie pour fermer un site

13 décembre 2009 par Alex IT


Anti-méthodologie pour fermer un site

Fermeture

Voici la petite histoire à ne pas reproduire, de la fermeture d’un site. Bien que l’ensemble de l’histoire soit croustillante de bout en bout, cette anecdote se contente de narrer le dernier acte de la tragédie.

Résumé du début de la pièce :
Il existait depuis bien longtemps une entreprise pratiquant avec maitrise les principes de management à la con et suffisamment prospère pour en racheter d’autres, plus petites et moins rentables.
Après bien des aventures, une fois la sentence finale décidée par la plus haute autorité, on annonce aux survivants, qui représentaient environ 10% de l’effectif du groupe, que l’ensemble du personnel de cet établissement est muté à l’autre bout de la France. Devant l’alternative : être mutés ou être licenciés suite à un refus de mutation, les irréductibles font un ultime baroud d’honneur : ils refusent la mutation.
Ils recoivent donc tous un peu plus tard une lettre de convocation à un entretien préalable de licenciement qui est suivi par une lettre de licenciement.
Tout le monde peut imaginer qu’entre le moment de l’annonce officielle de la mutation et le départ effectif de ces cadres, un certain temps s’est écoulé.

Et puis un jour, au siège, un beau vendredi d’automne, à 15h30, le patron (le n-1 du big boss) rentre dans le bureau d’un manager un peu moins gradé pour lui tenir à peu près ce discours :
– On a un problème avec XXXXX*. Ils partent lundi et on n’a personne pour fermer. Nous ne pensions pas que les procédures administratives seraient si rapides. Il faut absolument qu’un membre du comité de direction y aille pour fermer. Le big boss sera en vacances, moi j’ai un déplacement qui n’est pas décalable et les autres directeurs ne peuvent pas non plus. Du coup, il n’y a que toi.
Le manager n’ayant pas le choix, il demande quelle est la liste des tâches qu’il devra accomplir.
– Il faut y aller simplement pour récupérer les clés et les mobiles du personnel et donner les soldes de tous comptes.
– Et c’est tout ?

Pour les détails, le manager est renvoyé vers une assistante :

– Je suis en train de rédiger la liste de ce qu’il faudra faire. Je l’imprime dans 5 minutes. D’ici là tu peux organiser ton voyage.

1h plus tard:

– Tu as la liste ?
– En fait je vais la faire relire par le big boss avant. Je te la donne dans 5 minutes.
– Et les soldes de tous comptes, tu les as ?
– Euh, non, je voudrais les contrôler avant de te les donner.

1h (de plus) plus tard :

– Je ne vais pas avoir le temps de refaire faire les soldes de tous comptes ce soir, je te les envoie par e-mail dans la matinée de lundi, en même temps que la liste des tâches à réaliser. Comme ton train arrive à midi, tu auras tout reçu en arrivant sur le site.

Le lundi, à 16h30 (heure de la femeture du site), les soldes de tous comptes n’étaient toujours pas arrivés. Les collaborateurs sont partis avec un post-it sur lequel figurait le montant de leur solde de tous comptes.
Durant cette journée, le manager de l’équipe partante avait donné à son assistance la consigne de ne le déranger sous aucun prétexte. Le jour de leur départ, il n’a donc eu aucun contact avec son équipe, ni pour des raisons techniques ni pour des raisons humaines. Pas de message ni de contact non plus du n+2. Pas non plus du n+3. Juste un manager membre du comité de direction n’ayant jamais eu l’occasion précédemment de venir sur ce site, envoyé pour « fermer ».

Cette anecdote contient un assortiment de pratiques de management à la con.
Pour disposer d’un méthode acceptable concernant la phase finale de fermeture d’un site, il suffit de faire à peu près le contraire. D’où le titre.

(*) Nom de la ville de province où résidait l’équipe dissoute.

Cet article a été publié le dimanche 13 décembre 2009 à 16:58 . Il a pour catégorie: citations. Vous pouvez suivre les réponses concernant cet article grace au flux RSS 2.0 . Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback à partir de votre propre site.

2 réponses pour “Anti-méthodologie pour fermer un site”

  1. achat appart a écrit:

    cette histoire est drole, mais avec une moralité quand même merci

  2. vpn gratuit a écrit:

    celui qui a rédigé l'article a pris son temps, il nous oblige aussi à lire l'article à l'envers pour pouvoir en tirer profit si on est néophyte

Répondre