Management à la con . com

Assortiment d'anecdotes et de comportements professionnels vécus, exemplaires et édifiants.



« mon métier c’est de mentir »

11 août 2012 par alexitkidissa


Il est très difficile de hiérarchiser la médiocrité des citations de certains managers à la con mais je dois avouer que celle ci-est particulièrement extraordinaire.

 

Il s' agit des état d'âme du BIG BOSS d'une entreprise de plusieurs dizaines de salariés:

 
"mon métier c'est de mentir".
 
Cette formule n'est pas une petite phrase égarée. Elle synthétise le positionnement de ce manager à la con,tant aussi bien vis à vis des clients que des salariés, des collaborateurs et des managers. Cette personne est (j'espère que cela a évolué positivement depuis) convaincue que le mensonge, institué en posture managériale est la meilleure manière de protéger les intérêts de son entreprise.
 
Vous avez bien compris, il ne s'agit pas dans cet exemple d'un individu qui ment pour favoriser ses intérêts, ni d'un mythomane, mais avant tout d'un manager qui est convaincu (bien entendu il se trompe gravement sur ce point) que le mensonge est une solution efficiente et généralisable. Ceci est d'autant plus troublant au regard des compétences de la personne dont on ne peut douter compte tenu des responsabilités qui lui ont été confiées.
 
Cette citation amène à de nombreuses conclusions : "personne n'est parfait", "le niveau hiérarchique ne fait pas l'homme", "il y a encore un travail considérable à faire en ce qui concerne les comportements managériaux inadéquats".
 

Management à la con .com

Cet article a été publié le samedi 11 août 2012 à 23:10 . Il a pour catégorie: citations. Vous pouvez suivre les réponses concernant cet article grace au flux RSS 2.0 . Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback à partir de votre propre site.

1 réponse pour “« mon métier c’est de mentir »”

  1. vpn gratuit a écrit:

    il ne faut pas hésiter à mentir pour protéger les intérêts de l'entreprise
    mais une entreprise bâti sur le mensonge n'ira pas loin, c'est l'exception pas la règle

Répondre